18 mars 2006

Soirée-découverte de jeux de société chez Hodin

Nous sommes vendredi. C'est le 17 mars. 20 heures. Nous pénétrons dans le zoning industriel de Kortenberg. Apparemment nous ne sommes les seuls ! Bizarre, à cette heure, tous les bureaux sont vides, tous les bâtiments désertés par leurs occupants diurnes.


Tous ? Non ! Là-bas, un show-room résiste encore et toujours à la fermeture et au repos nocturne pourtant bien mérité ! Il est peuplé d'irréductibles joueurs nyctalopes attirés par les sirènes d'Hodin.
En effet, L'équipe du distributeur Hodin International avait convié les Clubs de Jeux, les Ludothèques et les journalistes à participer à une soirée « Avant-Première », afin de leur donner l'opportunité de découvrir quelques-unes des dernières nouveautés sur le marché belge.
En pénétrant dans la salle préparée pour les joueurs, surprise ! Un cendrier ! Prêt à accueillir cendres et mégots ! Et l'interdiction de fumer sur les lieux de travail, alors ? Mais nous sommes très vite rassurés : le cendrier est factice et les seuls fumeurs que l'on pourra rencontrer ce soir sont sur les cartes de Klopobek, le premier jeu "crado-préventif" (CRADO car les KLOPOBEKS répondent à l'appétit des enfants pour le dégoulinant, le gluant et le puant ; PREVENTIF car les Klopobeks ont pour vocation d'informer les enfants sur les méfaits du le tabagisme.)

- Allez, on l'essaie ?
- On l'essaie !
On a affaire à un jeu de défausse : il faut se débarrasser des ses douze cartes le plus rapidement possible en respectant des règles ultra-simples. Attention ! N'oubliez pas de poussez le cri de guerre du personnage joué : "Krachtamorve!", "Rote l'égoût!". Pensez aussi à utiliser les "Taf Attack!", cartes spéciales qui viennent pimenter le jeu et permettent d'infliger des gages à l'adversaire !
Un exemple de gage : piocher cinq cartes sans les mains ! Avec quoi remplacer les mains ? Est-que j'ai ça sur moi ? On s'attend au pire ! Mais non, finalement le barde s'en est plutôt bien sorti !
Le jeu vise le public reluqué avec un intérêt malsain par les cigarettiers : les jeunes dès 8-9 ans ! ça devrait leur plaire ! Rendez-vous sur les cours de récréations où il devrait faire ... un tabac !
Après le crade, le luxe ! En route pour Beverly Hills ! California nous attend ! L'explication nous est donnée par Sophie Mendlewicz, grande organisatrice de la soirée. Charme et compétence !

Il va falloir meubler sa villa ! California way of live oblige, le kitch est au programme ! Mais le jeu est convainquant ! Simple : deux actions possibles par tour de jeu : on prend de l'argent ou on achète une tuile et on la pose. Rapide : les tours s'enchaînent bien ! Amusant ! Bref, j'y rejouerai avec plaisir !
Une vue de la partie en cours, le Barde, Dj et les gens de chez Sajou (www.sajou.be) :


Malheureusement, le luxe et l'argent n'ont pas que des avantages, ils attirent aussi les desperados, les hors-la-loi, les gangsters et autres truands. Ils sont là sous leurs sombreros et attendent le chaland ! Vous l'avez compris, Repos Productions nous propose Cash'n'Guns, le jeu de Ludovic Maublanc !
Difficile de résister à leur proposition ! Le matériel attire le regard et donne envie de se mettre dans la pau d'un pistolero sans foi ni loi à l'heure du partage du butin !
Après une explication des règles (donnée sous la contrainte, il est vrai : "T'explique ou j'te bute ?"), on peut y aller !

On n'a évidemment pas affaire à un jeu de haute stratégie, mais clairement un jeu à pratiquer entre copains, sans se prendre au sérieux ! Mais une question encore : pourquoi tant de haine ?
Ambiance ! Ambiance ! ça marche ! Encore un auquel on rejouera !

Tiens, un peu plus loin, on trouve encore des gens attirés par les lumières de Beverly Hills. Qui guettent-ils ainsi à l'issue d'un bain de minuit : Steph' de Monac'? Tom Cruise ? Laura Bush ?
Eh oui ! Les Paparazzis sont là ! Méfiez-vous si vous ne voulez pas voir des photos de vous dans le plus simple appareil trônés en première pages de tous les tabloïds de la press-people du monde entier !
Paparazzi! est un jeu de Bruno CATHALA et Ludovic MAUBLANC proposé par Eclipse Production. Particularité : il se joue dans le noir avec des cartes phosphorescentes ! Chaque joueur incarne une célébrité qui tente de se rhabiller avant que les flashs des photographes ne se mettent à crépiter !
Après avoir bien observé la table où sont dispersés les effets de tous les personnages, vous vous retournez et vous faites face au mur On éteint alors les lumières ! Et voici ce que vous voyez du jeu pendant cette phase :


Dès que le meneur de jeu en donne le signal, on se retourne et c'est alors la ruée sur les fringues. Petit rappel : on est toujours dans le noir et c'est la foire d'empoigne ! On a joué à 5, c'est déjà la pagaille, mais il paraît qu'on peut y jouer à 8 !
Ci-dessus, les cartes étalées sur la table de jeu ! Tiens au fait, si vous avez un copain photographe, pensez à squatter sa chambre noire pour y organiser une partie, histoire de rester dans l'ambiance !
Sortie prévue mi-avril.

Allez ! On continue notre petit tour des perversions humaines ! On va maintenant se confectionner un harem ... d'hommes ! En route pour le pays des Amazones !
Pour gagner, il faudra tenir compte du nombre d'hommes complets (les parties isolées -si j'ose m'exprimer ainsi - n'entrent pas en ligne de compte.) mais aussi de la beauté des spécimens récoltés ! Quand je vous disais que c'était immoral !

Après avoir plongé dans ces abîmes de dépravation, il était temps de s'élever un peu. Heureusement "Du balai!", le jeu de Serge Laget et Bruno Cathala (encore lui!) édité par Asmodée, va nous proposer de prendre la voie des airs !
Cette fois, on va incarner une sorcière qui va réciter des sorts qui lui permettront d'avancer vers la victoire ! Pour réussir, observation et rapidité !
Pas mal du tout ! Dommage que je perde systématiquement au jeu de rapidité !
A souligner, un désign et une présentation vraiment réussie !

La soirée approchait de sa fin, il était temps de se rendre dans la salle où Ystari Games présentait Caylus (Le grand succès du moment!) et Mykerinos en avant-première !
Pas facile de trouver une table tant la demande était grande !
William Attia et son Caylus continue son petit bonhomme de chemin ! L'avantage dans une soirée comme celle-ci, c'est que l'on a quelqu'un pour vous expliquer les règles (et en plus l'auteur lui-même, que demander de plus!). L'inconvénient, c'est qui si on en fait une partie complète, on ne fera rien d'autre vu la durée (+ ou - 2 heures) ! Enfin pour cet aspect-là, on se rattrapera à la maison. Ci-dessous, William Attia et son jeu :

Mykérinos, un jeu de majorité et blocage, est un jeu plus léger que Caylus, aux parties plus courtes (30 à 45 minutes). On y incarne des archéologues à la recherche de reliques de l'ancienne égypte pour de puissants mécènes. Les règles en sont simples et s'expliquent en quelques minutes. Les mécanismes ne sont pas nouveaux, mais le jeu fonctionne bien, avec fluidité, avec un aspect stratégique important. Un très bon jeu de l'avis de ceux qui ont eu la chance de l'essayer. On ne peut que lui souhaiter un très large succès.
Le prototype :


Ici aussi, merci à l'auteur, Nicolas Oury (ci-dessous), pour ses explications. D'autres jeux ont aussi remporté un franc succès, comme Aqua Romana (Queen Games) ou Deluxe Camping (Asmodée).

Une bien belle soirée ! Merci Hodin !